Archives du mot-clé mars;

Restons connectés

image003

Samedi 25 mars 2017 de 14h30 à 17h30 à l’école élémentaire Louis Pergaud

(34 rue Rochambeau, Lyon 8) est organisé un évènement à destination de l’ensemble des familles de Lyon 8è:

« RESTONS CONNECTES :

Un après-midi en famille autour des jeux vidéo, des robots, Youtube et des réseaux sociaux »

Le principe ? Un après-midi en famille, où petits et grands peuvent jouer ensemble et (re)découvrir l’univers du numérique, des jeux vidéo, des robots, des réseaux sociaux…

L’idée ? Passer un moment ludique en famille tout en permettant aux parents et à leurs enfants d’apprivoiser des outils qui font désormais partie de leur quotidien.

Le programme ? 6 ateliers gratuits et ouverts à tous, en famille (parents/enfants, grands-parents/enfants, oncles-tantes/enfants…)

A noter :

–          Les enfants/adolescents doivent être accompagnés d’un adulte, l’idée étant de passer un après-midi en famille, les enfants seuls ne seront pas acceptés.

–          Cet évènement est à destination de l’ensemble des  familles du 8è arrondissement de Lyon

–          L’espace petite enfance fait partie intégrante de l’évènement : les parents pourront découvrir avec leurs tout petits les jeux numériques et traditionnels adaptés à leurs jeunes enfants (0-4 ans).

–          Il n’y a pas besoin de s’inscrire avant de venir.

 

ça se prépare …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’Odyssée des langues du monde c’est un projet initié par la médiathèque du Bachut, visant à mettre en valeur la richesse des langues du monde parlées dans le 8è arrondissement. Associés à ce projet les participants du LAP préparent actuellement un recueil de recettes de cuisine du monde en V.O. sous titrée …

L’étranger … questions et discussions

bibli

Cliquer sur l’image et avoir plus d’infos sur les rencontres organisées à la Bibliothèque de la Part Dieu sur le thème de l’étranger

mercredi 23 mars à 18h30 / « Dedans, dehors, la condition d’étranger » : conférence de Guillaume Le Blanc
jeudi 24 mars à 18h / Les clés pour comprendre le traitement de la question migratoire dans les médias : atelier média
samedi 26 mars de 14h à 17h30 / Histoires de migrations
« Etrangers / Obcokrajowcy », projection du film de Loïc Gatteau.
« Alors… où est-ce qu’on est chez nous ? », projection du film de Hannelore Girardot-Pennors. Projections suivies d’un échange avec les réalisateurs.
mercredi 6 avril à 18h30 / « Une citoyenneté controversée : descendants d’immigrés et imaginaire national » : conférence d’Angéline Escafré-Dublet

Mardi 31 mars – Ordinateur et internet

On l’attendait depuis longtemps, il est enfin arrivé !

Le LAP est désormais équipé d’un ordinateur portable et dispose d’une connexion à internet, ce qui va permettre une recherche d’information plus rapide et efficace sur tout ce qui concerne l’éducation et la famille.

Cet ordinateur permet aux personnes qui le souhaitent de venir rédiger, courriers ou documents administratifs, aidés si nécessaire par l’animatrice du LAP.

_DSC3977

24 mars rencontre avec les Warlis

art-Warli- Mardi nous sommes conviés à une découverte de la culture et des peintres Warlis présents au LAP de l’école Bordas. Chaque année à Lyon, l’association DUPPATA présente des œuvres provenant de l’art tribal contemporain en Inde et notamment cette année des peintres Warlis (cf. www.duppata.com). Les Warli sont un peuple indigène de l’ouest de l’Inde. Ils vivent dans des villages de cases de couleur ocre rouge. Traditionnellement, les Warli peignent sur leurs murs. La peinture est effectuée avec un bout de bambou trempé dans la poudre de riz. L’acte de peindre est une cérémonie rituelle. Les peintures réalisées à l’extérieur des huttes sont principalement liées au cycle des saisons et des récoltes. Celles faites à l’intérieur sont destinées à célébrer des mariages.

Les peintures sont construites autour d’un vocabulaire graphique simple : le rond, le triangle et le carré. Le rond et le triangle sont nés de l’observation de la nature. Le rond de l’observation de la lune et du soleil et le triangle de celle de la montagne ou des arbres aux cimes pointées vers le ciel. Seul le carré semble apparaît alors comme une création de l’homme afin de délimiter l’enclos sacré, la parcelle de terrain, la cohésion sociale.

Les corps des êtres humains, comme ceux des animaux domestiques, sont représentés à l’aide de deux triangles inversés qui se rejoignent en leurs pointes respectives, le triangle supérieur figure le torse, le triangle inférieur évoque le bassin. L’équilibre précaire de ces triangles symbolise l’équilibre de l’univers. Cet équilibre a aussi l’aspect pratique et ludique de pouvoir aisément animer les corps. Équilibre sans lequel, rythme et vie seraient absents de leur art.

tumbada%20tony%20garnier ob_3f46f0_reena-et-tarpa-danse